Mise en page:   

source



PRÉFACE
 par Léon WERTH

CHRONOLOGIE


TABLEAUX, PASTELS, DESSINS, SCULPTURES, PHOTOGRAPHIES, LETTRES ET SOUVENIRS DIVERS

MANUSCRITS AUTOGRAPHES, ÉDITIONS ORIGINALES, TRADUCTIONS, ÉTUDES CRITIQUES

PLUS
1954, le dixième anniversaire de la mort d'Antoine de Saint Exupéry.
AVANT-PROPOS


L'Association des Ecrivains combattants commémore en cette fin d'année 1954 le dixième anniversaire de la mort d'Antoine de Saint Exupéry. Un Comité, formé par elle, a organisé diverses manifestations, notamment une cérémonie en l'Église des Invalides, suivie d'une prise d'armes. Il a justement pensé que, si l'héroïsme du combattant devait être célébré, l'œuvre de l'écrivain formait un monument admirable qu'il fallait dans son ensemble présenter. M. Henry Malherbe a donc, au nom de ce Comité, demandé à la Bibliothèque nationale d'accueillir une exposition d'ouvrages et de documents qu'il s'est employé à réunir. Leur rassemblement n'eût pas été possible sans le concours de Mmes de Saint Exupéry.

Un certain nombre de bibliophiles et de collectionneurs: Mmes Yvonne de Lestrange, Henri Guillaumet, Simone André-Maurois, Renée de Saussine, MM. Jacques Carlu, Pierre Dalloz, Marcel Dassault, René Delange, Bernard Lamotte, Jean Leleu, Jacques Meyer, Henry de Segogne, ont bien voulu se dessaisir temporairement de précieux souvenirs. Et c'est pour répondre à la demande qui lui a été adressée que M. Léon Werth a écrit les quelques pages qu'on lira plus loin. La rédaction de ce catalogue et la présentation générale de l'exposition ont été assurées par deux bibliothécaires, MM. Gérard Willemetz et Jacques Suffel.
Nous avons volontiers associé la Bibliothèque nationale à l'hommage public rendu à un écrivain qui fut, dès ses débuts, reconnu grand par des aînés comme André Gide et dont l'influence a été profonde, au-delà même de nos frontières, sur toute une génération.
JULIEN CAIN, Membre de l'Institut, Administrateur général de la Bibliothèque nationale.






PRÉFACE par Léon WERTH
 
Saint Exupéry traitait les livres en grand seigneur. Du bout des yeux, j'allais dire du bout des doigts. Les lecteurs raisonnables ne connaissent pas cette façon de lire. En même temps qu'il lisait, il dessinait distraitement des bonshommes enfantins et lunaires sur des feuilles de papier qu'il jetait au plancher, quand il n'y avait plus de place pour le moindre trait de crayon ou de stylo. S'il manquait de papier, il n'hésitait pas à dessiner sur le plateau de la table. Parfois, on trouvait un trait de crayon en marge d'un livre. C'est qu'il avait affronté le livre ou plutôt l'auteur. Un jour, il acheta dans une gare une pile de romans policiers, qu'il enfourna dans un sac en peau de porc qu'il avait récemment acheté et dont il s'amusait, comme un enfant s'amuse d'un jouet neuf. Arrivé à destination, il n'avait pas ouvert le sac.
Il jugeait avec une souriante indignation tout roman policier où l'auteur avait introduit quelque artifice littéraire. «Il triche»,disait-il.
Il fallait être lié avec lui d'un commencement d'intimité pour qu'il consentît à prononcer les noms de Pascal ou de Spinoza. Il eut avec eux de graves entretiens. L'émotion qu'ils lui apportaient était de l'ordre musical et non d'un autre. Il l'a dit, il l'a écrit.

Au cours de l'hiver 1989-1940, Saint Exupéry m'invita au mess du groupe 2/88, ainsi que le physicien Holweck (depuis, tué par les Allemands, pendant l'occupation). Allais-je alors, au fond de moi-même, trahir Saint Exupéry? Allais-je douter de sa formation de physicien ? Peut-être allais-je alors apercevoir, sur les lèvres du physicien, l'imperceptible sourire du savant devant l'amateur ou le poète? Or, il eût fallu un bien pauvre observateur pour ne point voir que le Professeur Holweck prenait tout à fait au sérieux ce physicien qui n'était pas de métier. Cependant nous n'étions plus aux temps où Voltaire pouvait causer physique avec Mme du Deffand. En ces temps faciles, la gravitation, c'était encore une pomme qui tombe. Mais la pomme d'aujourd'hui est une équation. Holweck en faisait les honneurs à Saint Exupéry.
Physicien? Oui... mais aussi soucieux d'applications. Il invente un procédé de camouflage, un appareil de mesure de navigation aérienne. Ce jour-là j'ai entendu une savante discussion sur la réfrigération de l'huile aux hautes altitudes. Inventeur? Là encore, Saint Exupéry dépasse les catégories où l'on prétend l'enfermer. Il va sans dire qu'il n'a rien du type classique de l'inventeur qui, souvent, est un obsédé. Il en est qui laissent mourir de faim leur femme et leurs enfants. Pour Saint Exupéry, inventer était un jeu. Un jeu entre d'autres jeux.

Saint Exupéry fut semblable aux héros de la légende. Et souvent il arriva que la réalité dépassât la Légende. Héros. oui, il le fut. Mais il se refusa toutes les facilités de l'héroïsme. Le poète a dit: «Le monde s'écroulerait, le juste n'en serait point ému.» Telle n'était pas l'impassibilité de Saint Exupéry. Il a souffert au profond de lui-même du déferlement des régimes totalitaires et de l'apparente perte de vitesse des valeurs chrétiennes, héritage d'une vieille civilisation dont il était nourri.
Qui a dit qu'il cherchait repos et paix dans le risque, que le risque lui était tour d'ivoire? Il se fût ennuyé à mort dans une tour d'ivoire. Mais comment parler de tour d'ivoire, quand il s'agit de celui qui, avec Mermoz et Guillaumet, créa les lignes de l'Aéropostale? En vérité, tout peut être tour d'ivoire. Et l'avion lui-même. Et l'acceptation même du risque peut n'être qu'une évasion. Mais sur le risque et les vertus du risque, Saint Exupéry s'est clairement exprimé. Et le courage physique, il l'a mis à sa place, comme en ont le droit ceux qui firent du risque une seconde nature. «Je n'aime pas beaucoup les toréadors.» a-t-il écrit.
En Saint Exupéry se confondaient le sublime et le naturel. Mais que de fois s'y ajoutait une ingénue malice enfantine! Antoine de Saint Exupéry était «innombrable». Ecrivain dont tous les mots étaient chargés de poésie, magicien malicieux des tours de cartes, familier de Spinoza et de Pascal, pilote pour qui l'avion était un outil. Et ceux-là méritent d'être enviés, qui ont connu les ressources infinies de sa tendresse, vigilante, inquiète et qui portait secours.
Les uns prétendent l'affecter à un spiritualisme religieux ou mondain, les autres découvrent en lui un agréable sentimentalisme de «gauche». En vérité, il croyait à l'esprit qui joue éternellement à cache-cache avec l'homme. Mais il refusa toutes les positions de départ, tous les tremplins d'idées, qui furent à la mode dans les années d'avant la guerre.
Ainsi il lava l'héroïsme de la crasse des vieux mots, de la patine historique, du mensonge académique. Il décapa l'héroïsme. Sans doute, il est l'homme de la servitude et de la grandeur militaires. Mais il fait éclater les définitions du sacrifice. Il tient pour sous-entendus l'héroïsme et le sacrifice.
Extraordinaire rencontre à travers les siècles: Montaigne a pressenti cet héroïsme transcendé et repousse ceux qui «ne proposent pour toute béatitude que l' honneur et pour toute perfection que la vaillance». N'y a-t-il pas là comme une préfiguration de Saint Exupéry? Le commun des hommes n'atteint pas à la vaillance. Saint Exupéry est au-delà. Mais, dans l'universalité de ses dons et de ses vertus, je ne veux aujourd'hui retenir que ceci: «L'amitié, je la reconnais à ce qu'elle ne peut être lésée».

LÉON WERTH.



CHRONOLOGIE

1900. 29 juin. Naissance à Lyon, Place Bellecour, n° 1, de Antoine-Maris-Roger de Saint Exupéry.
1909. 7 octobre. Entrée au collège Notre-Dame de Sainte-Croix au Mans.
1912. Premier vol à l'Aérodrome d'Ambérieu avec Védrines.
1914. Octobre. Entrée au collège de Mord gré à Villefranche-sur-Rhône.
1915. Janvier. Entrée chez les Marianistes de Fribourg (Suisse).
1917. Juin. Saint Exupéry est bachelier.
1917. Octobre. Entrée à l'école Bossuet. Préparation au concours d'entrée à l'Ecole Navale.
1919. Juin. Echec à l'oral de l'Ecole Navale. Entrée à l'École des Beaux-Arts, Section Architecture.
1921. 2 avril. Service Militaire à Strasbourg au 2e régiment d'aviation.
1921. 17 juin. Saint Exupéry obtient le brevet civil de pilote à Rabat.
1922. Février. Nommé sous-lieutenant au groupe de chasse du 33e régiment d'aviation au Bourget.
1924-1925. Saint Exupéry entre à la Compagnie Aérienne Française comme pilote supplémentaire pour les promenades aériennes.
1926. 1er avril. Publication d'une nouvelle: «L'Aviateur», dans le Navire d'Argent.
1926. 11 octobre. Engagé par la Société Latécoère sous les ordres de Didier Daurat.
1927. Saint Exupéry assure avec Mermoz, Vacher, Guillaumet. les courriers Toulouse-Casablanca puis Dakar-Casablanca. Nommé à l'aéroplace du Cap Juby (Maroc). Il compose Courrier-Sud.
1928. Publication de Courrier-Sud. Saint Exupéry obtient le diplôme de navigation aérienne de la marine.
1929. 19 octobre. Nommé directeur de la Compagnie Aeroposta Argentina à Buenos-Aires.
1930. Il compose Vol de Nuit.
1931. Mars. Liquidation de l'Aéropostale : Saint Exupéry perd son poste à Buenos-Aires.
1931. Avril. Mariage de Saint Exupéry avec Consuelo Suncin.
1931. Décembre. Publication de Vol de Nuit qui obtient le Prix Femina.
1932. Saint Exupéry devient pilote d'essai chez Latécoère.
1934. Attaché au service de la propagande de la Compagnie Air France
1935. 31 décembre. Essai infructueux d'une liaison Paris-Saïgon.
1936. 2 janvier. Une caravane recueille Saint Exupéry, épuisé de fatigue dans le désert africain.
1937. 7 février. Liaison directe Casablanca-Tombouctou sur son "Simoun"
1938. 15 février. Raid New-York-Terre de feu. Saint Exupéry est dangereusement blessé au décollage sur l'aéroport de Guatemala.
1939. Février. Publication de Terre des hommes qui obtient le Grand Prix du Roman de l'Académie française.
1939. 4 septembre. Mobilisé à Toulouse avec le grade de capitaine et versé au groupe 2/33 de grande reconnaissance.
1940. 22 mai. Mission de reconnaissance sur Arras. Cette mission formera la base de son roman: Pilote de Guerre.
1940. 17 juin. Saint Exupéry est envoyé à Alger avec tous les officiers du groupe 2/33.
5 août. Retour à Agay chez sa sœur ou il travaille à son livre: Citadelle. Décembre. Départ pour New-York.
1942. 20 février. Publication de Pilote de Guerre.
1943. Février. Publication de Lettre à un otage.
1943. Avril. Publication de Le Petit Prince.
1943. Mai. Rejoint à Oudjda l'escadrille à laquelle il a réussi à se faire affecter.
1943. 21 juillet. Survol de la vallée du Rhône pour une mission photographique. Ayant atteint la limite d'âge, Saint Exupéry est mis en réserve de commandement. Août. Retour à Alger. Il réussit à obtenir l'autorisation d'effectuer cinq missions.
1944. 31 juillet. Neuvième et dernière mission sur la région Grenoble-Nancy. Parti de Bastia, Saint Exupéry, qui ne rejoint pas sa base, est porté «disparu».



TABLEAUX, PASTELS, DESSINS, SCULPTURES, PHOTOGRAPHIES, LETTRES ET SOUVENIRS DIVERS
L'HOMME

1. Saint Exupéry, commune de la Corrèze : La Place de l'Eglise. Carte postale. — A Mme M. de Saint Exupéry. Berceau de la famille Saint Exupéry. Cette commune compte aujourd'hui 800 habitants.
2. Saint Exupéry à l'âge de cinq ans avec son frère et ses sœurs, photographie, 1905. — A Mme M. de Saint Exupéry. De gauche à droite: Marie Madeleine, Simone, François, Antoine et Gabrielle.
3. LETTRES de Saint Exupéry enfant, à sa mère, photocopies. — A Mme M. de Saint Exupéry.
4. PROFESSION DE FOI de Saint Exupéry, écrite à l'âge de quinze ans, quand il était élève du Collège Sainte-Croix au Mans. — A M. P. Gaultier.
5. DESSIN au crayon de Saint Exupéry représentant son pékinois Youti. — A Mme M. de Saint Exupéry.
6. PHOTOGRAPHIES de Saint Exupéry à différentes époques. — Collection particulière.
7. PORTRAIT de Saint Exupéry par Consuelo de Saint Exupéry. Peinture.
8. AÉROPORT DU BOURGET en 1925, photographie. — A la Compagnie Aérienne Française. C'est à cette base que Saint Exupéry était affecté comme pilote pour les promenades aériennes.
9. TAXI AÉRIEN de Saint Exupéry quand il assurait le service des promenades aériennes, photographie. — A la Compagnie Aérienne Française.
10. GROUPE D'EMPLOYÉS de la Compagnie Aérienne Française devant un taxi aérien Renault de 190 CV, photographie.
— A la Compagnie Aérienne Française. Saint Exupéry se trouve à l'extrême gauche.
11. NOTES MANUSCRITES concernant divers problèmes scientifiques. — Collection particulière.
12. PORTRAIT de Saint Exupéry par Madame M. de Saint Exupéry. Pastel. — A Mme M. de Saint Exupéry.
13. CITATION de Saint Exupéry à l'ordre de la Nation comme pilote civil, copie dactylographiée.
14. PHOTOGRAPHIE DE Saint Exupéry dédicacée à Henri Guillaumet. — A Mme H. Guillaumet.
15. TROIS LETTRES AUTOGRAPHES de Saint Exupéry à Henri Guillaumet. — A Mme H. Guillaumet.
16. FRAGMENT D'UNE LETTRE AUTOGRAPHE à Madame A. de Saint Exupéry.
17. LETTRE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry à M. de Segogne. — A M. H. de Segogne.
18. LETTRE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry à sa mère. Cap Juby, 1927. — A Mme M. de Saint Exupéry.
19. PAGE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry relative à l'apprivoisement d'un renard du désert.
20. PORTRAIT de Saint Exupéry avec sa femme, par Consuelo de Saint Exupéry. Saint-Raphaël, 1935. Peinture.
21. DÉCOMBRES DU «SIMOUN» sur l'aéroport de Guatemala, photographie. — Collection particulière.
22. Saint Exupéry à l'hôpital de Guatemala après le grave accident qui interrompit son raid New-York-Terre de Feu en février 1938, photographie. — Collection particulière.
23. BREVET D'INVENTION déposé par Saint Exupéry le 24 juin 1939. Nouvelle méthode de mesure par superposition de courbes symétriques et application aux appareils indicateurs radiogoniométriques. — Collection particulière.
24. BREVET D'INVENTION déposé par Saint Exupéry le 19 février 1940. Nouvelle méthode de repérage par ondes
électromagnétiques. — Collection particulière.
25. DESSINS A LA PLUME de Saint Exupéry. — A M. J. Carlu.
26. AVION BLOCH-DASSAULT 174-175, piloté par Saint Exupéry en 1939-1940. Photographie.
27. FANION DE L'ESCADRILLE à laquelle a appartenu Saint Exupéry en 1943.
28. FICHE DE DÉMOBILISATION de Saint Exupéry. 7 AOUT 1940.
29. DESSINS DE Saint Exupéry. Ebauches du PETIT PRINCE. — Collection particulière.
30. AUTOPORTRAIT de Saint Exupéry en 1940, à New-York. — A M. B. Lamotte.
31. Saint Exupéry, photographie dédicacée à Mme de Saint Exupéry.
32. ARTICLE du Times Herald consacré à Saint Exupéry, 1942. L'article découpé a été « fixé|» sur une tablette de bois.
33. DESSINS de Saint Exupéry, esquisses pour LE PETIT PRINCE.
34. PHOTOCOPIES d'esquisses pour l'illustration du PETIT PRINCE.
35. MANUEL DU MÉCANICIEN. 1943. Exemplaire ayant appartenu à Saint Exupéry.
36. CERTIFICAT DE CESSATION DE PAIEMENT. Compagnie de l'Air, n° 14, mai 1943. Laghouat (Algérie).
37. PAGE DE COUVERTURE des LETTRES A L'AMIE INVENTÉE.
38. ESQUISSES aux crayons rouge et bleu utilisées pour l'édition des LETTRES A L'AMIE INVENTÉE. — A Mlle R. de
Saussine.
39. PHOTOCOPIES de six lettres de Saint Exupéry à Madame C. de Saint Exupéry.
40. LETTRE AUTOGRAPHE DE Saint Exupéry à Consuelo.
41. PHOTOCOPIES de six pages dactylographiées avec des corrections de l'auteur.
42. LETTRES AUTOGRAPHES de Saint Exupéry à Madame C. de Saint Exupéry.
43. LETTRE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry à un ami.
44. LETTRE AUTOGRAPHE DE Saint Exupéry à Maritain.
45. LETTRE AUTOGRAPHE DE Saint Exupéry à un ami. (Sur sa haine des remerciements.)
46. LETTRE A ANDRÉ BRETON. Manuscrit autographe inédit, 73 pages in-4° écrites au crayon. Sous la forme d'une lettre à ANDRÉ BRETON, Saint Exupéry expose son point de vue sur la situation des Français en exil pendant l'occupation.
Cette lettre, restée inachevée, ne fut pas envoyée au destinataire.
47. FIN D'UNE LETTRE AUTOGRAPHE à un ami dans laquelle il est question de CITADELLE qui devait s'appeler « CAÏD ».
48. JOURNAL DE MARCHE de la première escadrille du groupe de reconnaissance 2/33 auquel fut affecté Saint Exupéry au mois de mai 1944. — A M. J. Leleu.
49. Saint Exupéry à Bastia Borgho en 1944, photographie. — A M. J. Leleu.
50. UNE DES DERNIÈRES LETTRES de Saint Exupéry. Juillet 1944. — A Mme la Vicomtesse de Lestrange.
1. DERNIÈRE LETTRE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry à M. Pierre Dalloz. — A M. P. Dalloz. Cette lettre est parvenue au destinataire trois jours après la mort de Saint Exupéry.
52. BUSTE de Saint Exupéry exécuté par Madame C. de Saint Exupéry.
53. STATUETTE DE Saint Exupéry, |par Consuelo de Saint Exupéry.
54. CROIX D'OFFICIER de la Légion d'Honneur.
55. CANTINE D'AVIATEUR de Saint Exupéry.
56. VALISE ET MALLETTE DE CUIR portant les initiales de Saint Exupéry.
57. FAUTEUIL DE TRAVAIL de Saint Exupéry.
58. UNIFORME D'AVIATEUR de Saint Exupéry.
59. STYLOGRAPHE, STYLOMINE ET PAIRE DE CISEAUX de Saint-
Exupéry.
60. PAIRE DE GANTS DE VOL.
61. GUÊTRES ET SACOCHES MILITAIRES de Saint Exupéry.
62. PORTEFEUILLE DE Saint Exupéry.
63. MADAME A. de Saint Exupéry, photographie. Cette photo ne quittait pas le portefeuille de Saint Exupéry.
64. SAINTE THÉRÈSE DE LISIEUX, photographie. Cette image ne quittait pas le portefeuille de Saint Exupéry.
65. ETUI DE CUIR contenant les clefs de Saint Exupéry.
66. MASQUE A OXYGÈNE de Saint Exupéry. Dans une lettre à sa femme, Saint Exupéry vante son masque à oxygène qui lui permet de respirer encore l'air de New-York, où Mme de Saint Exupéry était restée.
67. POSTE RÉCEPTEUR que Saint Exupéry utilisait souvent au cours de ses missions.
68. MAQUETTE D'UN P. 39 plus connu sous le nom de LIGHTNING. — A M. J. Leleu. C'est sur un appareil semblable que Saint Exupéry effectua sa dernière mission.
69. TROIS CITATIONS DE Saint Exupéry à l'ordre de l'armée, copie dactylographiée.
70. OBSÈQUES DE Saint Exupéry. Photographie. — A Mme M. de Saint Exupéry.
71. COMMÉMORATION AUX INVALIDES du dixième anniversaire de la mort de Saint Exupéry, 31 juillet 1954. Photographies.
72. INAUGURATION en Corse du monument marquant le point de départ de la dernière mission de Saint Exupéry. 1954.
— Photographies.
72 bis. LIGHTNING 223 en vol, photographie. — A l'Ambassade des États-Unis.



L'ŒUVRE

MANUSCRITS AUTOGRAPHES, ÉDITIONS ORIGINALES, TRADUCTIONS, ÉTUDES CRITIQUES

73. COPIE DACTYLOGRAPHIÉE d'un poème écrit par Saint Exupéry à l'Ecole Bossuet en 1919. — A M. H. de Segogne.
74. MANON DANSEUSE. Manuscrit dactylographié inédit de Saint Exupéry écrit vers 1925. — A. M. H. de Segogne.
75. L'AVIATEUR. Fragment d'une nouvelle intitulée L'Évasion de Jacques Bernis publié dans Le Navire d'Argent. Avril, 1926.
Ce fragment a été repris en partie dans Courrier Sud. B. N. Impr. 8° Z 23525.
76. LETTRE AUTOGRAPHE de Saint Exupéry à sa cousine la Vicomtesse de Lestrange (1928). — A la Vicomtesse de
Lestrange. Le «bouquin» de 170 pages que Saint Exupéry vient de finir s'appellera Courrier Sud. Un passage de cette lettre est cité par André Gide dans sa préface à Vol de Nuit (p. 16).
77. COURRIER SUD. Manuscrit autographe. — Collection particulière.
78. COURRIER SUD, 1929. Exemplaire sur vélin pur fil avec envoi autographe de l'auteur à Henri Guillaumet. — A Mme H.
Guillaumet.
79. COURRIER SUD. Traduction allemande. 1949. B. N. Impr. 16° Y2 8775.
80. COURRIER SUD. Traduction danoise. 1941. B. N. Impr. 8° Y2 26764.
81. VOL DE NUIT 1931. Exemplaire sur vélin pur fil imprimé pour Henri Guillaumet avec envois autographes de Saint Exupéry et de Didier Daurat. — A Mme H. Guillaumet.
82. VOL DE NUIT. Traduction danoise. 1941. B. N. Impr. 8° Y2 26402.
83. VOL DE NUIT. Traduction hongroise. 1940. B. N. Impr. 16 Y2 2137.
84. VOL DE NUIT ET COURRIER SUD. Traduction japonaise. - A Mme M. de Saint Exupéry.
85. UNE PLANÈTE. Manuscrit autographe. — Collection particulière. Ce récit a été repris en partie dans un chapitre de Terre des Hommes intitulé L'Avion et la planète.
86. Au CENTRE DU DÉSERT. Manuscrit autographe. — A M. R. Delange. Ce récit forme le chapitre VII de Terre des Hommes.
87. AVION d'Henri Guillaumet. Photographies. — Cet avion fut accidenté dans les Andes le 13 juin 1930. Saint Exupéry évoque cet accident au chapitre II de Terre des Hommes, intitulé Les Camarades.
88. TERRE DES HOMMES. Épreuves avec les corrections de l'auteur. — A M. H. de Segogne.
89. TERRE DES HOMMES. 1939. Exemplaire sur chine imprimé spécialement pour Henri Guillaumet. — A Mme H. Guillaumet.
90. TERRE DES HOMMES. 1939. Avec un envoi autographe — A Mme Simone-André Maurois.
91. TERRE DES HOMMES. 1947. Illustrations de Benno Vigny. B. N. Impr. Rés fol. Ln27 81978 C.
92. TERRE DES HOMMES. Introduction et Notes de Grazia Maccone. 1954. B. N. Impr.
93. TERRE DES HOMMES. Traduction allemande. 1940. B. N. Impr. 16° Ln27 81978 quater A.
94. TERRE DES HOMMES. Traduction américaine. 1941. B. N. Impr. 8° Lir" 81978 (5).
95. TERRE DES HOMMES. Traduction espagnole. 1939. B. N. Impr. 16° Ln27 81978 bis.
96. TERRE DES HOMMES. Traduction hollandaise. 1939. B. N. Impr. 8° Ln27 81978 (6).
97. PILOTE DE GUERRE. Manuscrit autographe. B. N. Manuscrits.
98. PILOTE DE GUERRE. Épreuves avec indications autographes de l'auteur. — A M. V. Rigaud-Brix. On sait que la véritable édition originale de Pilote de Guerre a été publiée en Amérique.
99. PILOTE DE GUERRE. 1942. Edition originale.  B. N. Impr. Rés. 80 Lh4 4507 C.
100. PILOTE DE GUERRE. 1942. Edition originale française.  Exemplaire sur alfa. Avec envoi autographe — A M. R. 
Delange.
101. PILOTE DE GUERRE. Edition clandestine. Lyon, 1942. B. N. Impr. Rés. 80 Lh4 4507.
102. PILOTE DE GUERRE. Traduction allemande. 1949. B. N. Impr. 16 Lh4 4507 bis.
103. PILOTE DE GUERRE. Traduction américaine. 1942.  B. N. Impr. 160 Lh4 4507 ter.
104. PILOTE DE GUERRE. Traduction japonaise. — A Mme M.  de Saint Exupéry.
105. APPEL AUX FRANÇAIS. New-York. 1942, Copie dactylographiée.
106. LETTRE A UN OTAGE. 1943. B. N. Impr. Rés. p. Z 1623.
107. LETTRE A UN OTAGE. 1944. Première publication de ce texte en France dans le numéro 1 de L'Arche avec une
dédicace autographe à Jacques Meyer. — A M. J. Meyer.
108. LE PETIT PRINCE. 1940. Dessin de Saint Exupéry. — Au Général Gelée.
109. LE PETIT PRINCE. 1943. — A la librairie Gallimard.
110. LE PETIT PRINCE. 1945. B. N. Impr. 8° Y2 26527.
111. LE PETIT PRINCE. Traduction allemande. 1950. B. N. Impr. 8° Y2 27748.
112. LE PETIT PRINCE. Traduction danoise. — A Mme M. de Saint Exupéry.
113. LE PETIT PRINCE. Traduction espagnole. 1951. — A Mme M. de Saint Exupéry.
114. LE PETIT PRINCE. Traduction en hébreu. — A Mme M. de Saint Exupéry.
115. LE PETIT PRINCE. Traduction japonaise, 1953. — A Mme M. de Saint Exupéry.
116. LE PETIT PRINCE. Traduction portugaise, 1952. — A  Mme M. de Saint Exupéry.
117. LE PETIT PRINCE. Traduction suédoise, 1952. — A Mme M. de Saint Exupéry.
118. LETTRE AU GÉNÉRAL X. Manuscrit autographe. - Collection particulière.
119. CITADELLE. 1948. B. N. Impr. Rés. p. Z 1545.
120. QUE FAUT-IL DIRE AUX HOMMES ? LETTRE AU GÉNÉRAL X. 1948. B. N. Impr. Rés. p. R 662.
121. Aquarelles originales d'Yves Brayer pour l'illustration des Œuvres Complètes de Saint Exupéry, 1950. — A M. Y. Brayer.
122. Aquarelles originales de Chaplain-Midy pour l'illustration des Œuvres Complètes de Saint Exupéry, 1950. — A M. Chaplain-Midy.
123. Aquarelles de Dunoyer de Segonzac pour illustrer les œuvres complètes de Saint Exupéry. 1950. — A M. Dunoyer de Segonzac.
124. ŒUVRES COMPLÈTES, avec une aquarelle originale de Fontanarosa. Gallimard, 1950. — A la Galerie Chardin.
125. LETTRES A L'AMIE INVENTÉE, présentées par Renée de Saussine. 1953. B. N. Impr. 16° Z 5211 (1).
126. CARNETS, publiés par Michel Quesnel et Pierre Chevrier. 1953. B. N. Impr. Rés. p. Z 1692.
127. ŒUVRES COMPLÈTES (Bibliothèque de la Pléiade). 1953. B. N. Impr. 16° Z 5427.
128. LETTRES DE JEUNESSE. Préface de Renée de Saussine. 1953. B. N. Impr. Rés. 16° Ln27 85274 A.
129. LE BOUCHER (Léon). Le destin de J.-M. Le Brix. Préface de Saint Exupéry. 1932. B. N. Impr. 16° Ln27 64201.
130. BOURDET (Maurice). Grandeur et servitude de l'aviation. Préface de Saint Exupéry. 1933. B. N. Impr. 8° G 12795 (3).
131. COUTY (Jean-Marie). Pilotes d'essai. Préface de Saint Exupéry. 1939. B. N. Impr. fol. Z 1291.
132. LINDBERGH (Anne-Morrow). Le Vent se lève. Préface de Saint Exupéry. 1939. B. N. Impr. 8° G 14156.
133. MAC KAY (Helen). La France que j'aime. Préface de Saint Exupéry. 1942. B. N. Impr. 16° Li2 303.
134. FARGUE (Léon-Paul). Souvenir de Saint Exupéry. 1945. B. N. Impr. Rés. p. Z 1624 (4).
135. DELANGE (René) et WERTH (Léon). La vie de Saint Exupéry. 1948. B. N. Impr. 16° Ln27 83902.
136. CHEVRIER (Pierre). Antoine de Saint Exupéry. 1949. - Collection particulière.
137. ZELLER (Renée). L'Homme et le navire de Saint Exupéry. 1951.
140. KESSEL (Patrick). La Vie de Saint Exupéry. 1954. B. N. Impr. 8° Z 32887.
141. PAQUIER (Général Pierre). Antoine de Saint Exupéry. 1954.
142. Documents confiés par l'Ecole Notre-Dame de Sainte-Croix au Mans où Saint Exupéry fut élève de 9 à 14 ans.
A. Notre-Dame de Sainte-Croix, photographie.
B. Registre des notes mensuelles pour l'année scolaire 1913-1914.
C. Notice explicative concernant les notes de l'école.
D. Saint Exupéry en classe de quatrième, photographie.
E. Narration française de Saint Exupéry, en classe de troisième.

CE CATALOGUE A ÉTÉ ACHEVÉ D'IMPRIMER
LE DIX-HUIT OCTOBRE MIL NEUF CENT CINQUANTE-QUATRE SUR LES PRESSES DE L'IMPRIMERIE ANDRÉ TOURNON ET Cie,
20, RUE DELAMBRE, A PARIS.

          




PLUS






La biographie d'Antoine de Saint Exupéry par Maisons d'écrivains



El castillo de Saint-Exupéry, Argentine





ou