Créateur de l'Aéropostale, merci au maire d'Étampes, Marcel Bouilloux-Lafont, d'avoir donné à la la France le plus long réseau aérien international en 1930 avec les  exploits de ses pilotes particulièrement en Amérique du Sud.
Creator of the Aéropostale, thank you Étampes's Mayor, Marcel Bouilloux-Lafont who gave to France the longest international air network in 1930 with the exploits of its pilots especially in South America.

Ce n'est pas par hasard qu'il se soit plongé, lui et sa famille -les quatre Bouilloux-Lafont , (Marcel, Maurice, André, Claude)- dans l'aviation, Étampes ayant été un des berceaux de l'aviation française. 

Marcel Bouilloux-Lafont est né en 1871, à Angoulême. Licencié en droit international public et en législation coloniale, il aborde une carrière d'avocat -il sera même le plus jeune membre du barreau de Paris- avant d'entrer dans la banque que son père a créée en 1855. En 1907, il fonde la Caisse commerciale et industrielle de Paris, spécialisée dans les prêts à l'étranger. C'est ainsi qu'il finance des programmes de grands travaux au Brésil. Il aide tout naturellement Pierre-Georges Latécoère dans ses tractations pour implanter sa ligne aérienne Natal-Buenos Aires. Poussé par une vision géopolitique hors du commun, il décide, en 1927, de reprendre le flambeau. En trois ans, il forge un outil de première grandeur, un réseau de 17 000 kilomètres, rassemblant 80 pilotes et 250 mécaniciens, disposant de 218 avions. Malheureusement, l'Aéropostale va sombrer en quelques mois dans une crise politico-financière. Marcel Bouilloux-Lafont décède à Rio de Janeiro en 1944. Sarazin James